5 suggestions pour garder votre couple vivant

Garder le couple vivant “, nombre de personnes cherchent des « recettes miracles » pour cela afin de  préserver la « magie ». Si c’est votre cas vous risquez de chercher longtemps ! Mais, s’il n’y a pas de « recettes » laissez-moi cependant vous faire 5 suggestions qui, d’expérience, vous seront bénéfiques pour vivre et durer en couple avec bonheur.

Au préalable, pour répondre à une question qui m’est souvent posée de savoir s’il y a « un profil de couple idéal » ? Ma réponse est toujours la même : il n’y a pas Un bon modèle de couple valable pour tous. Le meilleur profil de couple est le vôtre, celui qui vous convient et que vous construisez ensemble. Encore faut-il prendre conscience de ce qui constitue et fait vivre votre relation. C’est un sujet que j’aborderai amplement au cours des articles à venir.

Nombre de couples découvrent à leur dépend que l’amour est fragile et ne suffit pas pour vivre heureux. Il ne suffit pas dire Je t’aimepour durer ensemble. Mais ce n’est pas une fatalité ! Pour que l’amour ne meurt peu à peu et que le couple ne disparaisse, voici cinq suggestions valables pour tous les couples. Elles se situent toutes autour de la notion de « respect » qui, je le crois sincèrement, est primordiale dans un couple.

Mes 5  suggestions pour garder votre couple vivant

Suggestion n°1 : Avoir du respect l’un pour l’autre

Se respecter l’un et l’autre signifie se respecter chacun dans son individualité. Au lieu de vouloir « changer l’autre  »parce-qu’il(ou elle) ne fait pas comme vous, ne pense pas comme vous, n’a pas les mêmes goûts que vous etc. et que ça vous irrite au point de ne plus pouvoir se supporter, commencez accepter vos différences comme étant « normales », naturelles et les respecter comme telles. Vos différences sont vos richesses. Ce sont elles qui font vivre votre couple et le dynamise.

Vouloir changer l’autre dans l’espoir qu’il vous ressemble c’est comme vouloir créer une relation de couple avec vous-même… Je ne suis vraiment pas sûre que cela vous plaise tout le temps, qu’en pensez-vous ? Vous pensez-vous si parfait(e) au point que vous n’aimez-vous que vous-même ? Il faut être deux pour faire un couple, c’est évident à dire mais plus difficile à intégrer au quotidien…

Suggestion n°2: Se respecter soi-même

Ça peut paraître à l’opposé de la première suggestion mais il n’en est rien. Effectivement, le principe ici est de dire que l’on ne peut aimer quelqu’un d’autre que soi si l’on ne s’aime pas soi-même d’abord. Comment voulez-vous que l’on vous aime si vous ne vous aimez pas un tant soit peu ? Je ne peux connaître l’amour qu’à partir du moment où je le reconnais en moi.

Ce que signifie “se respecter soi-même” :

Respecter ses valeurs personnelles, ses propres opinions, ses désirs, ses envies

Respecter son corps, son image : Il est parfois effarant de voir le laisser-aller dans lequel vivent certaines personnes. Pensez aux images caricaturales des Bidochons par exemple ou à la chanson de Charles Aznavour et sa description de la femme « avec tes bigoudis sur la tête, tes bas qui plissent sur tes jambes…comme ça tu ressembles à ta mère ! » L

S’habiller de façon correcte est un signe de respect. C’est s’honorer l’un l’autre. C’est peut-être  la différence entre être marié et avoir une liaison : vous n’iriez jamais à un rendez-vous en ayant l’air de sortir du lit et d’avoir juste enfilé un vieux pull.

Au final ça protège d’un excès très facile dans le couple : celui de devenir trop « familier », de ne plus avoir d’égards, de prévenance vis-à-vis de l’autre.

Nombre de points importants pour l’harmonie du couple reviennent ainsi à garder des limites justes, à essayer de trouver le juste niveau de familiarité.

Suggestion n°3 : Respecter ses droits

  • Egalité : respect de la personne humaine, dans sa nature d’être vivant. Il s’agit de tenir l’autre pour votre égal et le respecter comme tel.
  • Libertés : de vivre, d’opinions, de goûts, de choix,
  • Droit de veto : c’est-à-dire avoir le droit de s’opposer, de dire non et refuser toute dépendance
  • Droits juridiques : contrats de mariage, pacs etc.
  • Droits économiques : financiers, comptables, fiscaux,

Suggestion n°4 : Respecter ses devoirs l’un envers l’autre

  • Vous l’avez entendu dire le jour de votre mariage : « l’aimer et le (la) chérir tout au long de votre vie, jusque la mort vous sépare »
  • Vous lui devez « Secours et assistance » : la vie est semée d’embûches telles que la maladie, les accidents et les blessures. Il est toujours réconfortant de se sentir épaulé, entouré, choyé.
  • Fidélité : Il s’agit non seulement de fidélité à l’autre sans relation extra-conjugale, mais aussi de fidélité à l’engagement pris l’un envers l’autre en se mariant, à préserver la relation, au maintient du couple.

Suggestion n°5 : Savoir remercier

 Au fil du temps il est facile de ne plus dire à l’autre que vous l’aimez, ou « merci », ou « s’il te plaît ». C’est même tout aussi facile d’oublier de dire à l’autre que vous appréciez paisiblement sa présence. Il est si simple de juste aller faire la vaisselle, d’allumer la télé ou de retourner à ses mails, si importants.

Dans notre relation, nous prenons le temps de nous arrêter et de le faire. Je ne parle pas de le faire automatiquement, ni de le faire quand ce n’est pas le moment pour vous, juste pour tranquilliser votre partenaire. Ça sonne faux et ne donne rien de bon. Je parle de saisir de petites impulsions et de les suivre en les formulant : « Je suis heureux(se) que tu sois là » ou « C’est vraiment agréable de prendre notre petit déjeuner ensemble », « je me sens bien avec toi ». C’est une reconnaissance de la relation, ça fonctionne, et ça fait beaucoup de bien.

N’oubliez pas les compliments (sincères évidemment) : « Merci pour cet excellent diner »… ça  donne envie de retourner à la cuisine et de préparer encore de bons petits plats qui raviront votre palais 😉

Mini-coaching pour aller plus loin

Trouver le « juste milieu » dans la relation et se respecter, ça commence par s’écouter ! Qui dit « S’écouter » signifie commencer par se taire ! C’est une attitude volontaire pour être en relation avec l’autre. C’est aussi s’écouter soi-même, intérieurement, non seulement avec sa tête mais aussi avec son cœur et son corps.

Si vous êtes attentifs à ce que vous ressentez, vous pouvez constater combien votre relation est vivante. Vous la ressentez physiquement avec bonheur ou dans la souffrance !

Ecoutez également ce que vous dites, vérifiez que vous n’êtes pas en train de dénigrer l’autre, de vous moquer de lui (d’elle) ou de le (la) rabaisser.

Un truc pour cela : même si vous parlez de quelque chose avec lequel vous n’êtes pas d’accord, qui vous passionne ou vous mets et colère, ne lui dites pas « tu n’as pas fait ça »,  « tu ma dis ça »,  tu-tu-tu… Le « tu » est accusateur ! Il vous met en position de supériorité par rapport à l’autre.

Alors dites plutôt : «  Je ne suis pas d’accord avec ça », « je ne me sens pas bien avec ça », « je suis désolé(e), tu vois ça de cette façon et moi de celle-là ». L’échange peut se poursuivre à partir d’une position d’égalité dans lequel chacun respecte l’autre et sera plus enclin à trouver un terrain d’entente, si besoin est.

Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ?

Merci de partager cet article sur  Twitter, sur  Facebook ou sur Google+ en cliquant simplement sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous… Si vous l’avez trouvé intéressant et/ou sympa, bien sûr !

Lien Permanent pour cet article : https://www.vivreettravaillerencouple.com/garder-votre-couple-vivant/