Comment vous êtes polygames sans le savoir

Comment ? Vous êtes polygames…sans le savoir ?

Vous trouverez partout des personnes, professionnelles ou non, écrivains et/ou thérapeutes qui pourront vous aider à définir la notion de couple en général. Mais, lorsqu’on en vient concrètement aux multiples sous-personnalités, ces “parties” de vous qui vous animent et à leurs interactions dans la relation de couple, le travail de Hal et Sidra STONE est LA référence. Voyons-ça de plus prêt…

Qu’est-ce que c’est que cette histoire de “polygamie” d’abord ? Bon, j’y vais peut-être un peu fort pour stimuler votre imagination, je vous l’accorde 😉 Alors de quoi parle-t-on ici ?

Commençons par donner la parole au Larousse, dictionnaire bien connu, qui donne ces définitions :

Polygamie : “Système social admettant légalement le mariage d’un homme avec plusieurs femmes (polygynie) ou d’une femme avec plusieurs hommes (polyandrie).”

Polygame : “Se dit d’une personne (homme ou femme) mariée simultanément à plusieurs femmes, à plusieurs hommes”.

Pourquoi dire alors que vous êtes “polygames” sans le savoir ?

Vous valez plus que vous ne le pensez

“Polygame”? Vous valez plus que vous ne le pensez

C’est un jeu de mot bien sûr et vous l’aurez compris. Mais l’idée n’est pas totalement fausse dans le sens où vous n’êtes pas fait d’un seul bloc, d’une entité unique mais de plusieurs, féminines et masculines !

Suivant l’image donnée par  Hal et Sidra STONE, tel un diamant, la personnalité de chaque individu est consitué de plusieurs facettes. Autrement dit …

Vous valez plus que vous ne le pensez  ! 

Chacune de ces “facettes” qui vous constituent,  appellée « sous-personnalité » est  une personne réelle en vous. Chacune a un passé, une vision personnelle de la vie, un look, une voie, des opinions, des sentiments, des attitudes et un comportement spécifique.

En toutes circonstances et de façon naturelle, votre comportement dépend de celui de la sous-personnalité qui vous anime au moment présent.

Ce qui signifie par exemple que vous pouvez passer du rôle de “Père” à celui de “Mari”, “Frère”, “Enfant” etc. en fonction des personnes que vous rencontrez et de l’environnement. Vos attitudes et comportements changent au fur et à mesure et très rapidement.

Ainsi, à l’instar des STONE, dans leur livre « Partnering », je crois sincèrement et par expérience, que “rien n’est plus important, plus vital, plus secourable et plus essentiel que de réaliser que nous avons en nous un groupe de sous-personnalités qui nous dirigent et auxquelles nous obéissons même lorsque nous pensons que nos choix sont dictés par notre libre arbitre.

[important][/important] Disons-le autrement, pour Hal et Sidra STONE :

“Sans la connaissance des sous-personnalités en chacun de vous, il existe peu de probabilité pour qu’une relation de couple soit vraiment réussie et gratifiante.” … Bigre !  ça vaut le coup de se pencher sur la question non ? 😉

Pourquoi la connaissance des “sous-personnalités” est-elle si importante ?

La connaissance des sous-personnalités est importante parce qu’une relation de couple n’existe pas seulement entre deux personnes. Vous croyez avoir épousé une seule personne ? Détrompez-vous : Vous êtes plus nombreux que ce que vous croyez !  Même dans l’intimité…Vous commencez à comprendre pourquoi il n’est pas étonnant que ce soit  parfois bien difficile de vivre en couple !

Effectivement, vous portez en vous une véritable “famille intérieure“, une “troupe de théâtre“, un “orchestre“. Choisissez l’image qui vous convient le mieux. C’est ce qui vous fait dire parfois en parlant de votre conjoint, ” je ne la (le) reconnais-pas”, “tu as changé”, “tu n’étais pas comme ça avant”… Avant quoi ? Il (ou elle) n’a pas “changé”, mais simplement évolué(e) et la relation de couple à fait apparaître des parties de vous que vous ne connaissiez peut-être pas “avant” !

Au théâtre de la vie de couple vous êtes aux premières places et vous pouvez aussi en écrire le scénario ! Le couple est un lieu de prédilection pour faire apparaître sur scène, comme sorties de l’ombre, vos sous-personnalités inconscientes auparavant. Pour vivre en harmonie vous devez apprendre à devenir votre metteur en scène, votre chef d’orchestre.

Un couple = 2 troupes de théâtre qui vivent ensemble !

Vous croyiez donc être un duo tranquille, en tandem, seuls au monde ? Et bien non, en vous unissant vous avez épousé une véritable une troupe de théâtre ! Vous êtes dignes de jouer au théâtre de la Comédie Française…où presque 😉

Toute relation de couple concerne donc une multitude de sous-personnalités, chez l’un et chez l’autre, qui évoluent au fil du temps dans des jeux de pouvoirs…ce qui pose justement problème. Au lieu de jouer de concert, les “couacs” et les fausses notes  vous amènent à la cacophonie !

Un peu d’explications

Chaque “sous-personnalité” interagit avec une sous-personnalité similaire ou opposée chez l’autre, dans des schémas bien spécifiques appelés “Scénarios Relationnels”, qui peuvent être positifs (vous nagez dans le bonheur) ou négatifs ( c’est le conflit). Nous y reviendrons plus amplement dans les articles à venir.

Pour être maître de la relation, vous devez donc apprendre Qui, en vous, à tout moment, interagit avec votre partenaire.

La vie de couple est un haut lieu d’apprentissage relationnel et votre conjoint est votre professeur ! 

Ainsi, Hal STONE raconte avoir découvert qu’il a mené une vie dominée par une sous-personnalité particulière très concernée par le fait d’être responsable, ce qui l’a souvent contraint à faire des choses qu’il ne voulait pas vraiment faire.

C’est bien là le problème ! Lorsque vous êtes identifiés à une sous-personnalité particulière, vous n’avez aucun choix sur la manière dont vous vous comportez. Votre comportement est comme livré à un “pilote automatique“. Vous ne maitrisez rien et êtes comme « victime » de vous-même. C’est ce qui se passe lorsque vous dites « c’est plus fort que moi…», « je ne peux pas m’empêcher de…»

Lorsque vous faites les choses automatiquement, ce n’est sain ni pour vous ni pour votre partenaire car cela entraîne, le plus souvent, un ressentiment qui n’est pas, sur le moment, consciemment reconnu comme tel.

Bonne nouvelle : Vous pouvez débrancher vos automatismes !

Pour cela, vous devez apprendre à reconnaître les sous-personnalités qui dirigent votre vie et à vous séparer d’elles. Vous pouvez alors choisir d’utiliser leurs compétences de façon consciente et dans des situations appropriées.

Par exemple, lorsque la Bonne-épouse en moi, renonce joyeusement et automatiquement à un agréable après-midi de repos dans la fraîcheur du jardin pour aller faire les courses dans un hyper-marché, je prends quelques instants pour considérer le point de vue des parties plus concernées par mon propre bien être.

Effectivement, si je laisse ma Bonne épouse agir sous les ordres de mon “pilote automatique”  qui estime que puisqu’il n’y a plus rien dans le frigo, je dois me bouger au lieu de rester à rêvasser,  pour aller faire les courses… je risque fort d’en éprouver du ressentiment et de sortir en râlant  sur mes “obligations” !

Par contre si je suis capable, dans l’union des opposés, de prendre en compte une alternative : Ne pas y aller maintenant et trouver une autre solution qui conviendra aux deux parties. Je suis en position de choix réel… ma sous-personnalité “Bonne-épouse-dévouée-au-bien-être-de-sa-petite-famille-et-aux-tâches-ménagères” n’en a pas !

Pour aller plus loin

Connaissez-vous votre “Pilote automatique” ?

Pour le découvrir, répondez à cette question : en général, quand on demande de vous décrire, que dites-vous  ?

Ecrivez la fin de la phrase (vous pouvez aussi dessiner votre réponse) :

 

 

  • Moi je suis comme ça… (pensez à une image pour vous représenter )
  • J’aime…
  • Je n’aime pas…

Le “Pilote Automatique” ayant tendance à se prendre pour la personne elle-même, en répondant à ces questions vous pouvez être sûrs que c’est votre Pilote Automatique qui parle.

Je vous propose maintenant un petit exercice d’auto-observation pour repérer votre «pilote automatique ». Notez  pendant la semaine qui vient :

  • Vos comportements « automatiques », ce que vous faites sans réfléchir parce-que « on ne peut pas faire autrement », « c’est comme ça que ça se fait », « c’est évident », « c’est plus fort que moi »
  • Ce que vous faites vite et bien, là où vous avez des méthodes rapides et efficaces pour atteindre votre objectif
  • Vos changements d’humeur (ou d’énergie), qui signalent qu’une autre partie de vous passe aux commandes et prend le volant de votre « voiture psychologique »
  • Les circonstances qui ont provoqués ces changements d’humeur, d’énergie (quoi, qui, comment)

A la suite de quoi, observez ce que vous aurez découvert sur vous et revenez nous le dire ici et ce que vous en pensez..

Et pour aller encore plus loin

Je vous propose d’écrire les prochains articles en fonction de vos réponses. Alors commencez dès maintenant à vous interroger et à noter ici vos réponses !

A très bientôt 😉

Vous avez aimé cet article ? Faites-en profiter vos amis : cliquez sur au moins un des boutons ci-dessous et partagez l’info sur vos réseaux favoris.

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.vivreettravaillerencouple.com/comment-vous-etes-polygames-sans-le-savoir/

(4 commentaires)

3 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Bonjour Michèle,

    Il me semblait aussi que toutes ces voix dans ma tête (j’ai un comité de voix pas juste une seule) devaient bien appartenir à quelqu’un. Ce sont mes sous-personnalités. Déjà pas évident d’en gérer une…

    Belle image du couple: deux troupes de théâtre qui vivent ensemble! En autant que les deux troupes jouent la même pièce! 😉

    Et dans le théâtre de la vie, il faut parfois enlever son costume et se démaquiller pour montrer son vrai visage! 😉

    Amicalement,

    Sco!
    Sco!@couple routine Articles récents..3 trucs pour se faire aimer de son hommeMy Profile

    1. Bonjour Sco!

      Oui, dans un couple il est indispensable de savoir “se démaquiller” comme tu dis. Si l’on veut durer ensemble, “jusque la mort nous sépare”, on ne peut “faire semblant” toute au long de sa vie commune. Pour pouvoir durer en couple, il ne s’agit surtout pas de jouer à faire semblant, comme si…

      Dans le théâtre de la vie, la scène nous appartient ; nous avons à y jouer notre propre rôle : celui de qui l’on est vraiment, sans tricherie ni artifice. C’est oser être soi, entre force et vulnérabilité, en toute authenticité.

      Pas toujours facile certes, mais le jeu en vaut la chandelle !

      Merci de ton retour et à bientôt,
      Michèle

      1. Rebonjour Michèle,

        Oui, «jusqu’à ce que la mort nous sépare» et non «jusqu’à ce que mort s’ensuive», comme je l’ai déjà dit ailleurs sur ton blog.

        Désolée de me répéter, mais je place cette expression chaque fois que j’en ai l’occasion.

        Bonne journée!
        Amicalement,

        Sco! 🙂
        Sco!@couple routine Articles récents..3 trucs pour se faire aimer de son hommeMy Profile

        1. Re-bonjour Sco!

          Tu as raison de la replacer comme tu dis, et saches que depuis lors j’aime à la dire également quand l’occasion se présent !
          Bonne soirée et à bientôt,
          Michèle

  1. […] « Comment vous êtes polygames sans le savoir […]

  2. […] aviez cru épouser une seule et même personne ? Et bien, non ! Seriez-vous polygame sans le savoir ? Non plus […]

  3. […] Comment vous êtes plus de deux dans votre couple et comment cela se manifeste concrètement […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge